La magie de la solidarité

Le cours de marche nordique proposé par la Ligue pulmonaire neuchâteloise n’est pas qu’une simple activité sportive. Il permet aussi aux participantes et participants d’échanger, d’obtenir des conseils et de nouer des amitiés.

Foto: Lungenliga Schweiz


 

Le temps est à la chaleur en ce mercredi soir du début de l’été. Le parking du port de Cortaillod au bord du lac de Neuchâtel connaît de nombreuses allées et venues : des bandes de jeunes, des vieux couples, des familles, des gens qui promènent leur chien, des joggeurs, mais aussi un nombre étonnamment élevé de personnes munies de bâtons de marche nordique. Ces dernières forment de petits groupes. La plupart semblent se connaître. «Contente de vous voir. Vous allez mieux?», demande une femme à une autre. Deux hommes se saluent en échangeant une poignée de mains. Le rire de trois seniors retentit sur toute la place. Puis les groupes se mettent en marche les uns après les autres en direction du lac.

Découvrir la région

Tous les mercredis soir, la Ligue pulmonaire neuchâteloise propose une heure de marche nordique avec guide. «Nous changeons de lieu de rendez-vous toutes les semaines pour permettre aux participants de découvrir à chaque fois de nouveaux endroits», explique Fabio Esteves, l’un des coachs. Au total, une quarantaine de patients de la Ligue pulmonaire neuchâteloise se sont rassemblés. Nombre d’entre eux souffrent d’apnées du sommeil, certains de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et quelques-uns d’autres maladies pulmonaires. Ils sont répartis en quatre groupes avançant chacun à leur rythme.

Moins essoufflés grâce à l’entraînement

«Ce type de cours nous permet d’inciter les patients à faire de l’exercice», déclare Noémie Vuilleumier, responsable du service psychosocial de la Ligue pulmonaire neuchâteloise. Un entraînement régulier aide les personnes atteintes d’affections pulmonaires à être moins essoufflées lors d’activités physiques. Philippe Le Boulch le confirme. Après une pneumonie sévère en 2017, il a eu besoin d’une oxygénothérapie. «Sans appoint en oxygène, je ne pouvais pas tenir de longue conversation», raconte-t-il. Aujourd’hui, il va mieux. «Même pour la marche nordique je n’ai plus besoin d’oxygène.»

En manque de contacts sociaux

Outre le volet sportif, l’aspect social est très important, souligne Noémie Vuilleumier. «Nous l’avons tout particulièrement remarqué lorsque la pandémie de coronavirus nous a contraints à annuler tous nos cours. Les contacts réguliers entre les participants leur ont énormément manqué.» Les marcheurs semblent apprécier d’autant plus les retrouvailles. Ils discutent, rient, plaisantent, prennent des nouvelles. «Nous nous aidons comme nous le pouvons. C’est agréable», déclare Anna Bocskei. Elle fait partie du groupe au rythme le plus tranquille, tout comme Edith Samba. «Quand quelqu’un ne vient pas, on l’appelle. Nous formons une communauté de marcheurs et nous nous racontons notre vie. En bref : nous prenons soin les uns des autres», explique cette dernière. Ce que confirme Martine Bapst, la conseillère spécialiste en maladies respiratoires qui dirige ce groupe. «Même ceux qui sont à bout de force aident ceux pour qui c’est encore plus difficile. C’est magique.»

À l’amitié !

Environ trois quarts d’heure plus tard, les groupes reviennent au point de départ et font quelques étirements pour conclure. Mais ce soir-là, la plupart des participants ne rentreront pas directement chez eux. L’un d’entre eux a réservé plusieurs tables dans un restaurant. C’est la première fois depuis la pandémie de coronavirus qu’ils retournent manger tous ensemble. «Tu as déjà trouvé un covoiturage?», demande une partici-pante à Philippe Le Boulch. Celuici hoche la tête, fait une plaisanterie, et les deux rient. Bientôt, ils seront au restaurant et lèveront leur verre à l’amitié.

 

Vaste éventail de cours des ligues pulmonaires cantonales

Vous aimeriez bouger plus? Vous cherchez de l’aide pour arrêter de fumer? Ou vous voulez améliorer vos capacités respiratoires? Les ligues pulmonaires cantonales proposent un large choix de cours.

Consultez notre site Internet ou renseignez-vous directement auprès de votre ligue pulmonaire cantonale:
www.liguepulmonaire.ch/cours
www.liguepulmonaire.ch/cantons