Nos alliées vertes améliorent la qualité de l’air ambiant

Les plantes ne font pas qu’apporter une touche de chaleur à nos intérieurs, elles filtrent aussi les substances nocives présentes dans l’air ambiant.

Nous passons 80 à 90% de notre temps dans des espaces intérieurs, surtout à notre domicile. La qualité de l’air ambiant est donc essentielle pour notre bien-être et notre santé. Le geste le plus simple et le plus important pour une atmosphère saine est de veiller à aérer régulièrement. Pour être plus précis: ouvrir en grand les fenêtres cinq fois par jour pendant cinq à dix minutes. Parallèlement à cela, les plantes améliorent la qualité de l’air dans les espaces intérieurs. En effet, elles produisent de l’oxygène, font augmenter le taux d’humidité de l’air, absorbent les poussières et filtrent les substances nocives dans l’atmosphère. Les plantes suivantes sont particulièrement appropriées:

Le lys vert (Chlorophytum comosum) n’est pas vénéneux et s’entretient facilement : il se sent bien presque partout. 

Le spathiphyllum (fleur de lune) aime l’humidité et la lumière, mais pas le soleil direct.

Le lierre (Hedera helix) se plaît dans les endroits lumineux peu exposés aux rayons directs du soleil et sans variations de température importantes.  

La sansevière (Sansevieria) aime les atmosphères humides et est donc particulière-ment appropriée pour la salle de bain ou la chambre à coucher. Elle assure une bonne régulation du CO2. 

Le chrysanthème (Chrysanthemum morifolium) apporte une touche de couleur. Il préfère les endroits lumineux. 

À l’exception du lys vert, toutes les plantes mentionnées sont vénéneuses et ne doivent pas être placées à portée des enfants et des animaux domestiques. Le spathiphyllum peut en outre provoquer des allergies. 

Plus d’informations et astuces (en alle¬mand) pour un air ambiant sain sur: www.lunge-zuerich.ch/pflanzen-fuer-bessere-raumluft