Mieux respirer grâce aux po­si­tions «du cocher» et «du gar­dien de but»

Chez les personnes atteintes de mala­dies pulmo­nai­res et res­pira­toi­res, les efforts et le stress peu­vent provo­quer de la dyspnée. Certai­nes postu­res du corps aident à faci­li­ter la respiration.

Illustrations: www.ventdouest.ch


Exercices

exercices-respiratoires-5

«Position du cocher»

Posez les deux pieds au sol à lar­geur de han­ches, les poin­tes des pieds lé­gère­ment tour­nées vers l’extérieur. Pen­chez le torse au ni­veau du bassin lé­gère­ment vers l’avant, la colon­ne vertébra­le bien droite, et la tête dans le pro­lon­ge­ment recti­ligne de la colonne. Les bras re­po­sent sur les cuisses. Inspi­rez lentement et pro­fon­dé­ment par le nez et expirez lente­ment en pinçant les lèvres1.

exercices-respiratoires-5

«Position du gardien de but»

Les jambes écartées à lar­geur de han­ches. Les genoux sont lé­gère­ment pliés et les poin­tes des pieds légère­ment tour­nées vers l’exté­rieur. Penchez le torse au ni­veau du bas­sin légè­re­ment vers l’avant, la co­lon­ne verté­brale bien droite, et la tête dans le pro­lon­ge­ment recti­ligne de la colon­ne. Les bras étendus sont appu­yés sur les cuisses. Ins­pi­rez lente­ment et profon­dément parle nez et expirez len­te­ment en pin­çant les lèvres.

 

exercices-respiratoires-5

En appui contre le mur

Penchez le torse légère­ment vers l’avant. Met­tez l’un des pieds devant l’autre. Appuyez vos avant-bras contre le mur. Posez la tête sur les avant-bras. Inspi­rez lente­ment et profon­dément par le nez et expi­rez lente­ment en pinçant les lèvres.2

Effet

Pendant tous ces exercices, la co­lon­ne verté­brale reste droite, ainsi les arti­cula­tions des côtes pivotent idéa­le­ment et le thorax est ample. L’étaya­ge du poids de la ceinture scapu­laire et des bras soulage les muscles du tronc, qui peu­vent par consé­quent mieux assis­ter la respi­ra­tion. Et cela amé­liore aussi la res­pi­ration diaphrag­mati­que.

Si vous faites ces exer­cices régu­lière­ment, y compris avec une respira­tion normale, vous pouvez re­courir à ceux-ci en cas de dyspnée. En outre, vous pouvez atténuer la sensa­tion d’essouf­fle­ment en vous concen­trant sur le fait d’expirer lente­ment et calme­ment, en ouvrant la fenê­tre pour lais­ser rentrer de l’air frais ou en vous aérant à l’aide d’un éven­tail ou d’un ventilateur.

1. Expiration lente avec les lèvres pincées. Une déscription de cette technique de respiration vous trouverez ici.

2. Les exercices de respiration sont tirés du guide «Mieux vivre avec une BPCO». Plus d’infos: www.liguepulmonaire.ch/bpcocoaching

Les prestations de la Ligue pulmonaire

La Ligue pulmonaire propose à ses patients un large choix de cours, entre autres des thérapies respiratoires.

Plus d’informations:
www.liguepulmonaire.ch/cours